Le Liadou

Sur les tables du SaQuaNa, j’ai voulu mettre à l’honneur le couteau traditionnel de ma région, le Liadou. Moins connu que le Laguiole, c’est un couteau centenaire, créé par les vignerons de Marcillac pour trancher les liens d’osier qui maintenaient les ceps. Au fil des décennies, les vignes ont quasiment disparu, et le Liadou n’a pas survécu. C’est Jean-Noël Rey qui a déniché un vieil exemplaire et l’a remis au goût du jour en 2014.

Ce que j’aime dans ce couteau, c’est son côté rustique : une lame épaisse, solide et très tranchante qui se replie dans un manche en bois galbé, large lui aussi pour une bonne prise en main. Un bel objet qui symbolise le travail des hommes et le terroir aveyronnais.